Pied plat valgus de l’adulte : quels sont les causes et traitements ?

La structure de la voûte plantaire définit la façon dont une personne marche. Elle fournit l’élasticité nécessaire à la réalisation des différents mouvements et à la répartition efficace du poids sur les jambes et les pieds. Dès lors que la voûte plantaire s’effondre ou s’aplatit, et que le talon est dévié vers l’extérieur, on parle d’un pied plat valgus. Cette malformation peut à la fois provoquer des douleurs et une altération de la démarche.

Les signes d’un pied plat valgus

Les signes d’un pied plat valgus Le pied plat valgus se distingue avant tout par une déformation de l’arrière-pied, décrite par une forme plus large des pieds qui sont déviés vers l’intérieur, ainsi qu’un abaissement de la voûte plantaire. Ces malformations influent sur la façon de se déplacer ou de se tenir chez une personne. Des douleurs sont ressenties aux articulations de la cheville, du genou, de la hanche ou encore du dos.
Lors du stade initial du pied plat valgus, les douleurs se projettent parfois vers la malléole (saillie de l’os de la cheville) et la voûte plantaire. En cas de déviation avancée de l’arrière-pied, les douleurs latérales relatives au péroné sont plus fréquentes. Cette malformation survient le plus souvent chez les femmes de plus de 40 ans.
 

Les causes du pied plat valgus

Comparé au pied plat favorisé par un surpoids ou un mauvais chaussage, le pied plat valgus peut apparaître dès l’enfance, au moment de la croissance. De nombreuses causes potentielles sont identifiées :
  • Un manque de soutien de l’arche longitudinale médiale, dû à un tendon d’Achille court ou à une rupture du tendon tibial antérieur ;
  • Une cause rhumatologique due à un cas de polyarthrite rhumatoïde ;
  • Une cause provoquée par un traitement médical ;
  • Une cause neurologique, due à une neuro-ostéo-arthropathie de Charcot, en particulier chez les personnes diabétiques, atteintes de la lèpre ou de la polyneuropathie ;
  • Autres facteurs : coalition tarsienne, prédisposition familiale…

Les traitements du pied plat valgus

Les signes d’un pied plat valgus La résolution des facteurs qui aggravent le pied plat constitue le premier traitement afin de stopper son évolution. La radiographie des pieds est ainsi utile pour décider du traitement. Les traitements du pied plat sont axés principalement sur la rééducation et le port de semelle orthopédique pied plat. La conception d’un appareillage orthopédique sur-mesure (cale de supination, lit plantaire, coque, chausson moulé) chez le podologue est essentielle afin d’accompagner plus facilement la marche ou la course. Selon leur épaisseur et leur texture, les semelles orthopédiques amortissent les chocs et réduisent les tensions propagées par l’onde de choc au moment du contact du talon avec le sol. Conçues en liège ou en mousse, ces orthèses plantaires s’adaptent au stade de l’affection. Par ailleurs, il est possible d’utiliser, à court terme, des traitements anti-inflammatoires ou analgésiques, des ultrasons, des thérapies par ondes de choc, mais en évitant à tout prix le recours à des infiltrations locales de corticoïdes. Enfin, les douleurs chroniques et l’évolution de la déformation peuvent souvent mener à une correction orthopédique chirurgicale (ostéotomie, arthrodèse…).

Retour